1939-1945 : Les années de la tourmente

Pendant la guerre, soucieux de faire survivre leur association à laquelle ils tiennent tant, les membres envoyés au front s'efforceront de toujours garder contact entre eux et avec ceux restés à Sélestat auxquels il enverront régulièrement de leurs nouvelles.

Le 24 Août 1940, sous la contrainte de la guerre, les VTS seront forcés de changer de langue et de nom officiel ("VEREIN FÜR BERG-UND SKI-SPORT", Association pour le Ski et les Sports de Montagne) mais il garderont le droit de continuer leurs activités sportives. Cela n'entachera pas le moral des membres qui décideront d'agrandir le refuge initial devenu top exigu via la construction d'une cuisine mitoyenne.

Une bonne partie des membres fût enrôlée de force  dans l'armée ou l'industrie ennemie. Cependant, et malgré les risques, le refuge servira à de multiples reprises de lieu de rencontre pour la Résistance dont faisaient parti certains membres. On notera que le massif du TAENNCHEL servait à cette époque de formidable cachette pour de nombreux "déserteurs" soucieux de ne pas servir sous le drapeau ennemi.

Au final, le bilan est terrible et la guerre aura emporté plus de 12% des membres des VTS.